Pour contrer les effets du décalage horaire : la mélatonine



La mélatonine préviendrait efficacement les symptômes associés au décalage horaire ou, du moins, contribuerait à les réduire de façon significative. La consommation à court terme de suppléments de cette hormone ne poserait aucun problème de santé pour la plupart des personnes.
D’après une récente synthèse d’études Cochrane1, la presque totalité des recherches rigoureuses ayant porté sur le sujet révèle clairement un impact positif de la prise de mélatonine (sous forme orale) sur le décalage horaire.
Les auteurs de la synthèse recommandent ce traitement aux adultes ayant à traverser cinq fuseaux horaires ou plus, surtout s’ils ont ressenti d’importants effets liés au décalage horaire lors de précédents voyages.
Neuf des dix recherches analysées par les chercheurs ont démontré un effet préventif de la mélatonine chez des voyageurs ayant traversé au moins cinq fuseaux horaires. Condition d’efficacité : la mélatonine doit être prise à la «nouvelle» heure du coucher (c’est-à-dire celle de la destination), soit entre 22 h et minuit. Prise tôt dans la journée, la mélatonine provoque l’effet inverse : envie de dormir et retard dans l’adaptation du corps à l’horaire du pays.
Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le dosage de mélatonine (de 0,5 mg à 5 mg) agit peu sur l’efficacité du traitement. Seule différence marquée : les personnes qui en prennent 5 mg auraient tendance à s’endormir plus rapidement et, de façon générale, à mieux dormir. Au-delà de 5 mg, on n’a noté aucune amélioration des effets.
Détail important : les suppléments de mélatonine à libération retardée (slow-release) seraient inefficaces.
L’efficacité et les effets secondaires des suppléments de mélatonine sur les enfants et les personnes âgées sont mal connus. La mélatonine pourrait toutefois interagir avec certaines substances antagonistes de la vitamine K, comme la warfarine. Les personnes atteintes d’épilepsie devraient également éviter ce type de suppléments.
Le décalage horaire affecte fréquemment ceux qui prennent l’avion d’ouest en est; l’impact est moins important quand on voyage dans le sens contraire. L’horloge biologique interne ne s’ajuste pas automatiquement à l’heure du pays d’arrivée, d’où une perturbation des rythmes corporels qui se traduit, par exemple, par des troubles du sommeil et de l’appétit.

www.elmoudjahid.com


Melatonine - Multilenguages section Key Melatonin