Cancer du sein : dormir dans le noir total améliore le traitement



Dormir dans le noir total participe au succès du traitement contre le cancer du sein. Les femmes produisent une hormone qui aide le tamoxifène à agir contre les tumeurs.

L’obscurité totale pendant le sommeil aiderait à lutter contre un cancer du sein. Selon une étude menée par l’université Tulane, à la Nouvelle-Orléans (Louisiane, Etats-Unis) et parue dans Cancer Research, un faible rayon de lumière suffit pour que les tumeurs des glandes mammaires résistent au tamoxifène, un traitement très courant.



« Un rayon passant sous la porte »

De plus en plus de femmes atteintes d’un cancer du sein développent une résistance au tamoxifène. Face à cette tendance inquiétante, les chercheurs ont observé deux éléments distincts, mais qui pourraient être liés. La mélatonine, « hormone du sommeil » qui dépend du rythme circadien (sommeil/éveil), aide à réguler la progression des cellules tumorales. Et une source lumineuse, même faible, perturbe ce précieux rythme.



Pour vérifier le lien entre une exposition à la lumière artificielle pendant la nuit et la progression des tumeurs, les chercheurs ont utilisé des souris qui avaient un cancer au niveau des glandes mammaires. L’étude s’est réalisée en deux phases. Pendant la première, les rongeurs ont été exposés à un cycle de lumière jour/nuit pendant 12 heures, suivi d’un cycle de 12 heures d’obscurité totale – ce qui permet de produire de la mélatonine. Durant la seconde phase, le cycle d’obscurité a légèrement changé : « Les animaux étaient exposés à une très légère lumière (la mélatonine n’est plus produite), soit l’équivalent d’un rayon passant sous la porte », précise Steven Hill, qui a mené l’étude.



La mélatonine « endort » les tumeurs

En observant la croissance des tumeurs, les chercheurs concluent que la mélatonine booste l’efficacité du tamoxifène. Il ressort en effet des examens que les animaux avec de hauts niveaux de mélatonine voient leurs tumeurs se réduire davantage que les autres rongeurs. Cela vaut aussi lorsqu’ils reçoivent un complément alimentaire.



Si le corps en produit suffisamment pendant la nuit, l’hormone agit sur les tumeurs, concluent les chercheurs. « De hauts niveaux de mélatonine pendant la nuit « endorment » les cellules cancéreuses du sein en désactivant les mécanismes de croissance. Ces cellules sont vulnérables au tamoxifène. Mais quand la lumière est allumée, la mélatonine est supprimée, les cellules cancéreuses se « réveillent » et ignorent le tamoxifène », explique David Blask, co-auteur de l’étude. Ainsi, ne pas produire de mélatonine pourrait rendre une tumeur totalement résistante au médicament. Il est donc crucial d’éteindre toutes les sources de lumière pendant le sommeil. Une donnée primordiale pour les patientes souffrant de troubles du sommeil, celles qui sont exposées à un écran (télévision ou ordinateur) ou encore qui travaillent de nuit. Mais, à la lumière de ces résultats, les chercheurs n’excluent pas de banaliser un traitement combiné mélatonine/tamoxifène. Reste à confirmer ces conclusions chez l’être humain.

Source: pourquoidocteur.fr


Melatonine - Multilenguages section Key Melatonin